OK  
  OK        Cancel  

BOOKS

Eric Hennaut e.a. Les Sgraffites à Bruxelles. Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, 1994.
€ 35.00
Couverture souple, 141pp., 24x21cm., nombr. ills. en couleurs et n/b., en très bon état (couverture avec légère usure). Rare. ISBN: 2872121331.
Itemnummer 2849
Sgraffites, graffiti : ces deux termes, s'ils se ressemblent phonétiquement parce qu'ils ont la même racine, n'ont certes pas la même signification. Le premier qualifie ces insertions gravées et colorées, conçues par un artiste, et qui ornent de très nombreuses façades édifiées à Bruxelles au tournant du siècle dernier. Vulnérables par nature, ces sgraffites se sont peu à peu confondus à la grisaille générale et ont tendance à disparaître, faute d'entretien. Le second désigne cette manifestation spontanée, prenant aussi aujourd'hui la forme de "tag", qui parasite les murs de nombreuses constructions. Souvent répétitive et peu variée, cette forme d'expression ou parfois de contestation n'est pas voulue par le propriétaire des lieux qui, le plus souvent, cherche à l'effacer. C'est au "sgraffite" que la Fondation Roi Baudouin consacre cet ouvrage, suite à la campagne menée en 1992 sous le titre "l'Art dans la Rue" en référence à ce courant d'idées qui s'est développé il y a un siècle et dont le premier chapitre donne un aperçu. Les origines du sgraffite remonteraient à l'Antiquité mais c'est à partir de la seconde moitié du XIXe siècle que cette technique de décoration peu coûteuse connut un important essor en Europe occidentale. Son développement considérable à Bruxelles dès la fin du siècle dernier est principalement lié à celui de l'Art Nouveau, comme l'expliquent les deuxième et troisième chapitres, en s'attachant plus particulièrement à la personnalité des différents créateurs de l'époque. Enfin, après une lecture attentive et documentée de dix-huit façades sélectionnées pour la qualité artistique et exemplative de leurs sgraffites, le dernier chapitre est consacré aux aspects pratiques et tente de répondre de manière simple aux premières questions des propriétaires soucieux de conserver leur patrimoine.






Back to Top